Extrait de la biographie de Mme Aynaud

      Mon père était fondamentalement intégriste. Cela se traduisait tant sur le plan de la religion que sur celui de la politique. Pour les aspects religieux, il suivait le courant catholique traditionnaliste de Mgr Lefèbvre, et partait régulièrement faire des retraites. En ce qui concerne la politique, il était favorable aux thèses d’extrême-droite défendues par M. Tixier-Vignancour [...] Ma mère, elle, avait un côté fantaisiste. Je pense qu'elle ne l’a jamais exploité à cause de son milieu, de son éducation, de l’époque.  

Témoignage de Mme Aynaud

Jean-Charles Terrien est un « Passeur ».

Il m'a accompagnée, m’a guidée dans les méandres de mon passé. Il a mis en forme, mis en ordre le désordre que j'avais dans la tête. Il a posé un cadre.

A l'écoute, il a été une oreille neutre. Un conseil, dans un grand respect de ma personne. Je ne me suis pas du tout sentie dépossédée de mon histoire. Jean-Charles sait mettre en confiance, à l'aise. Je me suis sentie libre de me raconter sans filtre.

Extrait de la biographie de Mme Feitel

    J’ai très peu connu ma mère et possède peu de détails sur sa vie d’enfant et d’adolescente. Elle est morte alors que j’avais douze ans et ce que je raconte ici, je le tiens surtout de ma tante, la sœur de ma mère, qui s’est beaucoup occupée de moi après ce décès. Je détiens aussi un carnet de notes de ma mère, qu’elle a commencé à écrire quand j’avais cinq ans dans le but de me raconter son histoire. Elle pensait mourir tôt et craignait de ne pas pouvoir tout me raconter de vive voix… Pour toutes ces raisons, et aussi parce que les trajectoires de ma famille, de ma mère, et donc la mienne, sont indissociables de la Grande Histoire, j’ai choisi de commencer le récit de ma vie par l’histoire de celle qui m’a mise au monde.

   Née de parents juifs allemands, je me suis construite sur les décombres de la deuxième guerre mondiale et sur le sort réservé aux juifs par les nazis durant ces années terribles.

Témoignage de Mme Feitel

 

Pouvoir écrire sa biographie avec Jean-Charles Terrien est une expérience riche et bouleversante. Il a la capacité de guider et de poser les bonnes questions pour faciliter le travail de mémoire, il comprend rapidement et avec beaucoup d’empathie ce voyage dans le temps et le retranscrit avec une fidélité et une précision étonnante. Il le fait avec beaucoup d'intérêt en gardant une totale neutralité.

Extrait de la biographie de M. Demichelis

Pendant la guerre, la seule participation active que j’ai eue sur le plan militaire s’est déroulée dans des conditions très particulières. En août 1944  a eu lieu le débarquement en Provence, dans la région de Toulon. J'avais alors 19 ans. L’objectif des troupes alliées était de remonter le plus rapidement possible vers Grenoble, ce qu’elles ont fait en empruntant la route Napoléon, passant par Sisteron, Gap, Briançon et le Col du Lautaret. En arrivant à Briançon, les américains ont traversé la ville, qui semblait désertée par les allemands. Nous, les maquisards, avions quitté le sud du Vercors et suivions les américains dans leur remontée. À Briançon, ils ont demandé à tous les jeunes d’aller occuper les forts, construits bien des années auparavant par Vauban, qui entouraient la ville. Ainsi Briançon serait déclarée libérée.

Ce plan paraissait tranquille, sauf que les allemands, s’ils avaient abandonné la ville, étaient toujours tapis dans les forts !

Témoignage de M. Demichelis

J'ai apprécié votre aimable contribution et je suis certain que tous les bénéficiaires du livre en apprécieront le contenu et la forme.

Merci et bonne chance,

                     R. Demichelis 

Tél : 06 21 65 83 55

Voiron, Isère

© 2018 par JC Terrien . Créé avec Wix.com